Au cours des premiers stades d’une hernie discale, certains mouvements sont interdits afin d’éviter d’aggraver l’hernie et de permettre la guérison. Vous découvrirez à travers cet article les mouvements déconseillés.

Évitez de se tordre à grande vitesse

En plus d’éviter un accident embarrassant, comment vous assurer que votre dos est aussi sans douleur que possible? Bien qu’il existe de nombreuses options dans ce domaine, il est préférable de consulter un médecin ou un professionnel formé. Si vous allez essayer de le faire vous-même, assurez-vous de prendre le temps de lire les meilleures pratiques de la communauté médicale. Prendre le temps de savoir ce qui fonctionne le mieux pour vous vous assurera que vous vous assurerez sur la bonne voie dès le départ.

Mis à part quelques autres accidents médicalement liés, vous devez également considérer ce que vous mangez, comment vous dormez et ce que vous faites au travail. Par exemple, vous voudrez peut-être envisager un régime avec un bon équilibre de fibres, de protéines et de graisses saines. Ou, si vous cherchez une solution plus permanente, essayez une bonne routine d’exercice ou deux. Vous devez également déterminer si vous utilisez ou non le bon type d’éclairage dans votre espace de travail. Par exemple, vous voudrez peut-être envisager d’utiliser une lampe à faible puissance sur le lieu de travail, en particulier le soir.

Évitez de s’accroupir

Ceux qui ont une hernie discale peuvent constater que le squat n’est pas le meilleur exercice pour eux. C’est peut-être une bonne idée de consulter un médecin avant d’effectuer cet exercice, car il peut provoquer une douleur intense dans la région lombaire.

Le squat est un mouvement fonctionnel bien connu. Les squats obligent tout le poids corporel à se déplacer vers le bas du dos. Cela met la colonne vertébrale dans une position vulnérable, provoquant une pression inutile sur les disques. Cela nécessite également un degré supplémentaire de force et d’équilibre pour fonctionner correctement.

Un squat peut être fait correctement avec la bonne technique. Cela peut être un excellent moyen de renforcer la force dans le bas du dos, ce qui peut aider à améliorer vos maux de dos. Cependant, si vous avez une hernie discale, il est important de modifier vos squats pour réduire la pression sur la colonne lombaire.

Le meilleur squat pour une hernie discale est un squat de milieu de gamme. Les squats doivent être effectués avec les genoux sur les pieds. Si vous n’êtes pas en mesure de s’accroupir avec vos genoux sur les pieds, envisagez d’utiliser une ceinture pour vous aider avec le mouvement. Vous pouvez utiliser une courroie de trempette pour imiter le squat, ou se tenir sur une plate-forme robuste pour obtenir le même effet.

À LIRE ÉGALEMENT:  Numéro des dents

Le squat n’est qu’un des nombreux mouvements fonctionnels. Une flexion et un squat appropriés sont un excellent moyen de renforcer la force dans le dos et les jambes, ce qui peut aider à soulager les maux de dos. Si vous n’êtes pas capable ou disposé à s’accroupir, essayez de nager ou de faire du vélo, qui sont tous deux de grandes alternatives.

Bien que le squat soit un excellent exercice pour renforcer le dos, vous voudrez peut-être éviter de s’accroupir lors d’une hernie discale. En effet, l’accroupir met une pression inutile sur la colonne lombaire et peut provoquer une douleur supplémentaire dans les jambes. Vous pouvez aider à prévenir les blessures futures en effectuant des exercices de squat à faible volume, à faible intensité et à basse fréquence.

De plus, vous pouvez améliorer vos squats en ajoutant du poids ou en effectuant un ensemble plus léger de répétitions. C’est aussi une bonne idée de vous assurer que vous gardez votre formulaire sous contrôle. Une courroie d’haltérophilie peut exercer une pression supplémentaire sur la colonne lombaire et peut aggraver votre dos.

Une hernie discale c’est quoi? La réponse en vidéo

Exercices qui aident à guérir une hernie discale

Que vous ayez une hernie discale, un disque bombé ou simplement un dos douloureux, l’exercice est important pour votre rétablissement. Faire des exercices doux et à faible impact peut vous aider à soulager la douleur et à prévenir de nouvelles blessures. Mais assurez-vous de consulter votre médecin avant de commencer toute routine d’exercice. Il peut recommander des exercices en fonction de votre condition et de votre niveau d’activité spécifiques.

Les exercices d’étirement peuvent également être utiles pour les personnes atteintes d’une hernie discale. Ils aident à améliorer la flexibilité de votre colonne vertébrale et à soulager la pression sur votre colonne vertébrale. Il est important d’éviter les exercices qui peuvent aggraver votre douleur. Il s’agit notamment des ischio-jambiers et des exercices de jambe, ainsi que des activités à fort impact.

Votre médecin ou physiothérapeute recommandera également des étirements et des exercices pour vous en fonction de l’endroit où votre disque hernié est situé dans votre colonne vertébrale. Le but de ces exercices est de repousser votre disque de votre racine nerveuse vertébrale et de vous aider à récupérer plus rapidement.

Si vous ressentez des douleurs pendant votre routine d’exercice de disque herniée, arrêtez-vous et faites un exercice différent. Votre médecin ou physiothérapeute peut recommander une variété d’exercices en fonction de votre âge, de l’emplacement de votre disque hernié et de votre niveau d’activité.

Est-ce que la marche est bonne pour une hernie discale?

Au cours des trois premières semaines après une chirurgie du disque herniée, le patient ne devrait pas s’engager dans des activités à fort impact telles que la course à pied, l’escalier ou le jogging. Le patient doit également éviter de soulever des objets lourds. Cela mettra une pression supplémentaire sur les disques vertébraux et augmentera le risque d’une hernie discale. C’est aussi une bonne idée d’éviter des activités telles que la natation.

À LIRE ÉGALEMENT:  Comment savoir si une verrue est morte?

Si le médecin vous conseille de vous engager dans des activités physiques, vous devez commencer lentement et augmenter le niveau d’activité progressivement. Le médecin peut également suggérer des exercices spécifiques pour le patient. Vous pouvez parler à un physiothérapeute ou à un médecin pour plus d’informations.

Il est important de rester à l’écart des activités à fort impact jusqu’à ce que la douleur disparaisse. Ces activités peuvent parcourir la colonne vertébrale et mettre une tension répétitive sur les muscles du dos.

Vous pouvez éviter les squats et autres activités basées sur la flexion jusqu’à ce que la douleur disparaisse. Les squats mettent une pression intense sur la région lombaire et peuvent aggraver une hernie discale. Au lieu de cela, vous pouvez utiliser des techniques de flexion et de squat appropriées.

La colonne vertébrale est une série d’os appelés vertèbres qui soutiennent la moelle épinière. Chaque corps vertébral a une couche extérieure dure appelée anneau, qui protège le tissu intérieur plus doux appelé noyau. Si l’anneau se rompt, il peut pousser le noyau dans le canal vertébral. Il peut également irriter les racines nerveuses, ce qui peut provoquer un engourdissement et une douleur aux jambes.

Une hernie discale est causée par une usure liée à l’âge sur la colonne vertébrale. Il se produit également à la suite d’une blessure ou d’un événement traumatisant. Vous pouvez empêcher que cela ne se produise en maintenant un dos et une posture sains. Vous devez également éviter de s’affronter et de vous pencher vers l’avant sur votre siège.

Si votre médecin ne vous conseille pas de vous engager dans des activités physiques, vous voudrez peut-être effectuer des étirements et des exercices doux. Le yoga, le vélo et la natation sont tous des exercices doux qui peuvent vous aider à réduire la douleur et à améliorer la flexibilité. Vous pouvez également envisager une thérapie physique légère.

Comment ne pas aggraver une hernie discale

La réalisation de certains exercices peut vous aider à atténuer la douleur discale des hernies. Il s’agit notamment de la marche, du cyclisme stationnaire, de la natation et des activités à base d’eau. Ces exercices renforceront les muscles de votre dos et réduiront le stress sur votre colonne vertébrale. Cependant, vous devez éviter certaines activités qui peuvent aggraver les symptômes d’une hernie discale.

Vous devez éviter de soulever des objets lourds, de torsion ou d’atteindre. Ces activités mettent un stress inutile sur le dos et mettent le stress sur le disque. Vous devez également éviter de vous asseoir pendant de longues périodes. S’asseoir exerce plus de pression sur les disques vertébraux et peut aggraver les symptômes d’une hernie.

Les squats mettent une pression énorme sur la colonne vertébrale et peuvent provoquer une douleur intense dans la région lombaire. Il est préférable d’éviter les squats si vous avez des hernies discales dans le dos. Vous devez également éviter d’effectuer des presses de jambes.

À LIRE ÉGALEMENT:  Score de mac isaac - Angine

La randonnée est une autre bonne activité. Vous ne placerez pas la pression sur le dos pendant que vous randiez. Vous renforcerez également les muscles de votre dos et de vos jambes qui aident à soutenir votre colonne vertébrale. Vous devriez effectuer ces exercices lentement.

Vous devez éviter de porter des talons hauts et vous devez éviter de soulever des objets lourds. Évitez également d’effectuer des actions de jardinage. Le jardinage peut mettre un stress supplémentaire sur le dos et peut aggraver une hernie discale.

Il est également préférable d’éviter de s’asseoir sur le ventre. Vous pouvez également éviter de dormir sur le ventre. Ceux qui dorment sur le ventre exercent une pression supplémentaire sur le dos et les hernies discales.

Est-ce que le stress peut provoquer une hernie discale?

Les symptômes d’une hernie discale peuvent varier selon l’endroit où se trouve le disque et les nerfs affectés. Il s’agit notamment de la douleur, de la faiblesse, de l’engourdissement et de la perte de sensation dans le bras ou la jambe.

Les disques herniés se produisent le plus souvent dans le bas du dos, mais ils peuvent également se produire dans d’autres parties de la colonne vertébrale. Si vous avez des maux de dos, consultez un médecin pour déterminer la cause. Le médecin peut également recommander la physiothérapie pour soulager la douleur.

Les maux de dos peuvent également être causés par une inactivité physique, ce qui peut affaiblir les muscles de votre dos. Ces muscles sont souvent utilisés pour soulever et se plier, et au fil du temps, ils peuvent devenir faibles. Avoir un style de vie sédentaire peut également augmenter le risque de développer une hernie discale.

Les autres activités physiques qui peuvent provoquer des maux de dos comprennent les mouvements de flexion, la levée d’objets lourds et la survole. Ces activités placent des forces élevées sur les disques entre les vertèbres.

Le stress chronique est un autre facteur qui peut augmenter le risque de développer une hernie discale. Le corps produit trop de cortisol, l’hormone de combat ou de vol, et elle peut provoquer une inflammation. Cette hormone peut également augmenter le risque de développer d’autres problèmes de santé.

Si vous vivez une hernie discale, parlez à votre médecin du risque de stress. Obtenir un sommeil et une activité physique adéquats sont deux façons de réduire le stress. L’activité physique libère également des endorphines, ce qui peut améliorer votre humeur.

Si votre médecin vous diagnostique avec une hernie discale, il peut recommander une physiothérapie. Ces exercices sont conçus pour renforcer le dos et empêcher les futurs épisodes.

>